dimanche 4 juin 2017

Critique Pirates des Caraïbes 5 La Vengeance de Salazar

Pirates des Caraïbes 5 La Vengeance de Salazar
8/10

De Joachim Rønning, Espen Sandberg
Avec Johnny Depp, Javier Bardem, Brenton Thwaites 
Date de sortie 24 mai 2017, vu le 26 mai 2017 en 3D

Synopsis : Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident de Poséidon, sur lequel le Capitaine Teague détient des informations précieuses. Cet artefact légendaire, qui donne tous les pouvoirs sur les océans, est leur seul moyen d'échapper aux fantômes du redoutable Capitaine Salazar, échappés du Triangle des Bermudes pour éliminer tous les pirates des océans.

Avis : Cette fois c'est bon, on est clairement replongés dans cette atmosphère si particulière qu'a la trilogie des pirates des caraïbes, avec des malédictions, de magnifiques navires, des cascades spectaculaires, des personnages qu'on adore suivre et découvrir pour certains, de l'humour très Jack Sparrow sans trop en faire non plus, tout cela avec une bonne dose d'effets spéciaux bien ficelés donnant un film très agréable et distrayant.

Nouvelle histoire dit nouvelle intrigue, mais surtout nouveau méchant et quel vilain méchant. Javier Bardem (Le Capitaine Brand) dans toute sa qualité d'acteur qu'on adore détester. Il est un atout indéniable dans ce chapitre. Pour le reste du casting, nous avons bien entendu un Johnny Depp (Jack Sparrow) comme on l'aime, Geoffrey Rush (Le Capitaine Barbossa) toujours aussi charismatique et le nouveau duo Kaya Scodelario (Carina Smyth) et Brenton Thwaites (Henry Turner) plutôt plaisant et rappelant en douceur notre Keira Knightley (Elizabeth Swann) et Orlando Bloom (Will Turner).

La bande son est évidemment respectée à la moindre note. Rien de bien originale, mais je pense que c'est justifiable dans le sens que c'est une suite permettant ainsi un fil conducteur fiable et efficace.

Je vous le conseille vivement, car si vous avez aimé la trilogie, en oubliant totalement le quatrième, vous serez conquis par ce long métrage.

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's