dimanche 6 mars 2016

Critique de Divergente 3 au-delà du mur

Divergente 3 au-delà du mur
6,5/10

Réalisé par Robert Schwentke
Avec Shailene Woodley, Theo James, Ansel Elgort
Sortie le 9 mars 2016, vu le 2 mars 2016 en VOSTF

Synopsis : Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq clans (Audacieux, Érudits, Altruistes, Sincères, Fraternels). À 16 ans, elle doit choisir son appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitude n’est pas concluant : elle est Divergente. Les Divergents sont des individus rares n’appartenant à aucun clan et sont traqués par le gouvernement. Dissimulant son secret, Tris intègre l’univers brutal des Audacieux dont l’entraînement est basé sur la maîtrise de nos peurs les plus intimes.

Avis : Nouvelle aventure ou plutôt quête de la vérité et aussi à la recherche d'un meilleur monde. Qui dit découverte d'un autre terrain, dit également nouveaux alliés et ennemis sur une zone inconnue donc dangereuse. La grande question est encore et toujours à qui peut on faire confiance ? Mais pour cette fois attention à son instinct, il n'est pas infaillible quand les sentiments sont en jeux.

Ce troisième volet, en deux parties, est clairement dédié aux effets spéciaux et plans futuristes. Si vous aimez l'ambiance des films fantastiques apocalyptiques, vous serez ravi de voir drones, vaisseaux, fusils lasers, terres rouges désertiques et habitats hallucinants de modernités.

Pour ce qui est du casting du départ (Tris, Four, Caleb...) mon avis reste fidèle aux précédents films. Du coup parlons des nouvelles recrues. David (Jeff Daniels) est un personnage qui aime le pouvoir. Cela se ressent dès le départ par son charisme. Matthew (Bill Skarsgard) est surprenant, il permet une touche de fraîcheur. Edgar (Jonny Weston), n'est pas nouveau mais à plus d'importance dans ce volet, il est la brute prenant le relais d'Eric (ancien sbire de Jeanine Matthews alias Kate Winslet).

La bande originale est toujours autant sympathique et parfaitement adaptée à chaque situation. Elle permet de s'évader et également de décrire une scène sans avoir besoin de dialogue.

J'aime cet avant dernier volet, car il n'est pas frustrant du fait qu'il clos l'intrigue en découvrant ce qu'il y a de l'autre côté du mur tout en annonçant une suite/fin de saga intéressante dans une perspective de futur incertain.

Mes avis de Divergente et Divergente 2.

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's