dimanche 17 janvier 2016

Critique de Everest

Everest
7/10

de Baltasar Kormákur
Avec Jason Clarke, Josh Brolin, Jake Gyllenhaal 
Sortie le 23 septembre 2015, vu le 25 septembre 2015 en 3D

Synopsis : Inspiré d'une désastreuse tentative d'ascension de la plus haute montagne du monde, Everest suit deux expéditions distinctes confrontées aux plus violentes tempêtes de neige que l'homme ait connues. Luttant contre l'extrême sévérité des éléments, le courage des grimpeurs est mis à l'épreuve par des obstacles toujours plus difficiles à surmonter alors que leur rêve de toute une vie se transforme en un combat acharné pour leur salut.

Avis : Un voyage en quête de sensations fortes et de challenge extrême. Basé sur une histoire vraie, elle donne des frissons de la tête aux pieds, qu'on aime ou non cette passion à risque qu'est l'alpinisme. Faut l'avouer cette activité est très dangereuse et pas donnée à tout le monde, malgré elle, elle est convoitée la plupart du temps par des personnes abus de célébrités, cet aspect est clairement exprimé dans ce long métrage.

Les effets spéciaux et les majestueux paysages enneigés sont l'atout de ce film. Cet univers montagneux impitoyable et glacial n'épargne personne, la montagne décide de votre destin, quoi de plus normal, c'est la loi de la nature.

Malgré quelques longueurs, l'intrigue est bien menée, prenante sur ses scènes d'actions et attachante par cette multitude de personnages tous liés et intéressants.
Le casting est bien sûr de prestige. Jason Clarke (Rob Hall) est le personnage principal et il assume avec brio son rôle de guide toujours prêt a aider ses amis et son équipe à atteindre le sommet quoi qu'il arrive. Josh Brolin (Beck Weathers) n'a pas forcément le bon rôle, mais il rend son personnage attachant malgré tout. Jake Gyllenhaal (Scott Fischer) est toujours fidèle en ses qualités d'acteur, il est parfait à ce qu'on lui connaît. John Hawkes (Doug Hansen) est le personnage auquel il faut faire attention, malgré qu'il paye pas de mine à première vue, son importance elle, est décisive. Côté femme, à part Ang phula Sherpa (Ang Dorjee) faisant partie de l'équipe d'alpiniste chevronnés, nous avons Emily Watson (Helen Wilton), Robin Wright (Peach Weathers) et Keira Knightley (Jan Hall) qui nous laisse une douce et tendre touche féminine sur ce film très dosé testostérones.

La réplique a retenir est la question d'un alpiniste "Pourquoi monter l'Everest ?" demande vraiment une bonne réflexion dont un des personnages répond judicieusement par "Montrer que j'en suis capable, que mon entourage soit fière de moi" voilà le but noble et compréhensible d'un des alpinistes aimant sa passion, malheureusement ils se font trop rare, car enseveli par le business des équipes touristiques. 

Tout cela pour vous dire que je vous le conseille et en 3D si possible, car les effets sont sympathiques et surtout pour apprécier comme il se doit l'effet d'espace gigantesque et dangereux, alors équipez vous.

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's