mardi 29 septembre 2015

Critique de La Rage au ventre

La Rage au ventre (Southpaw)
8/10

de Antoine Fuqua
Avec Jake Gyllenhaal, Rachel McAdams, Forest Whitaker
Sortie le 22 juillet 2015, vu le 1er août 2015

Synopsis : Champion du monde de boxe, Billy Hope mène une existence fastueuse avec sa superbe femme et sa fille qu’il aime plus que tout. Lorsque sa femme est tuée, son monde s’écroule, jusqu’à perdre sa maison et sa fortune. Pire, la garde de sa fille lui est retirée, la justice estimant son comportement incompatible avec son rôle de père. Au plus bas, il trouve une aide précieuse en la personne de Tick Willis, un ancien boxeur avec lequel il reprend l’entrainement. Billy va devoir se battre pour trouver la voie de la rédemption et regagner ainsi la garde de sa fille.

Avis : Le titre annonce clairement le ton de l'histoire, il y a au moins deux manières de bien résumé ce film par son titre. La première est littéralement la douleur insupportable que subit le protagoniste après le drame vécu en début de film et la deuxième est sans aucun doute la lutte qu'il mène tout au long de son aventure pour obtenir la victoire sur la vie si dure et cruelle.

L'histoire est simple et déjà vu mais le casting la rend attrayante. La prestation de Jake Gyllenhaal (Billy Hope) y est pour beaucoup, il est impressionnant aussi bien pour son jeu que pour son physique de boxeur déterminé a vaincre quoi qu'il en soit. Oona Laurence (Leila Hope) est aussi très agréable et attachante, on ressent une vraie complicité père fille avec Jack Gyllenhaal, l'alchimie est bien présente. Forest Whitaker (Titus Willis, le coach de Billy Hope) a su passer le message de la tolérance et la force de vaincre avec respect. Curtis '50 Cent' Jackson (Jordan Mains) est dans un rôle lui convenant plutôt bien, il a su ne pas en faire trop. Rachel McAdams (Maureen Hope) est la parfaite épouse sachant contenir son homme à toute épreuve, elle est en plus très charmante ce qui ne gâche rien.

L'univers de la boxe n'est pas du tout une discipline que j'affectionne particulièrement, car trop de violence pour simplement divertir les gens, je trouve cela aberrant mais ce long métrage nous donne plus une version hors ring, ce qui permet d'adoucir vos craintes et comprendre un peu mieux cette engouement du sport que vivent les athlètes.

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's