dimanche 20 janvier 2013

Les jouets Django Unchained font scandale aux Etats-Unis

Les jouets Django Unchained font scandale aux Etats-Unis

Une nouvelle polémique frappe Django Unchained. D'après le Los Angeles Times, une série de jouets représentant les principaux personnages du film ont été produits à la demande de The Weinstein Company, studio producteur du western sanglant de Quentin Tarantino.


Six "action figures" (grand jouets de la taille d'un Action Man, soit 20 centimètres) ont été réalisées.

 Le héros Django (Jamie Foxx), son mentor chasseur de primes Doc Schultz (Christoph Waltz), la femme du héros Broomhilda (Kerry Washington), l'esclave collabo Stephen (Samuel L. Jackson), l'affreux esclavagiste Calvin Candie (Leonardo DiCaprio) et enfin le pistolero Butch Speck (James Remar).
Problème : ces jouets n'ont pas du tout plu à deux associations américaines.
Le National Action Network du révérend Al Sharpton, mouvement en faveur des droits civiques (et luttant pour les Noirs américains), a immédiatement dénoncé les jouets et appelé à les boycotter.

"En fait, j'ai bien aimé le film, mais nous ne pouvons pas approuver ce genre de commercialisation", a déclaré de son côté Naji Ali, leader du projet Islamic H.O.P.E. -un autre mouvement en faveur des droits civiques.
La raison de leur colère : le fait que trois de ces figurines représentent des esclaves, douloureux rappel à leurs yeux du passé esclavagiste des USA et le merchandising inapproprié et offensant.

Prudence étant mère de sûreté, la réponse n'a pas tardé. "A la lumière des réactions concernant les jouets Django Unchained, elles sont retirées de la distribution", déclare The Weinstein Company dans un communiqué. "Nous avons énormément de respect pour le public, et notre intention n'a jamais été de blesser quiconque."
 D'après le studio, ces jouets "étaient destinés à être collectionnés par des gens de plus de 17 ans, soit l'âge auquel nous destinons le film".
Des jouets de collection tirés des films de Tarantino ont toujours été commercialisés.
En 2009, une série de figurines représentant des personnages d'Inglourious Basterds avait été produite, avec la figurine Aldo Raines (Brad Pitt) et celle de l'affreux colonel SS Hans Landa (Waltz).
Il s'agissait de jouets de collection pour adultes, et ces figurines sont désormais cotées environ 600 euros pièce.
D'ailleurs, avec cette polémique, on trouve tout de go sur le web des vendeurs proposant en douce les jouets Django Unchained, désormais introuvables et devenues donc collectors.
Et les prix varient, pour une seule figurine, de 600 à 8 000 dollars (ça va chercher entre 450 et 6000 euros). Les profiteurs se frottent les mains.
C'est la loi du marché, et le prix de la polémique.


Une de plus, donc -après la vision de l'esclavage, l'usage du mot "nègre", et la violence excessive- qui frappe Django Unchained : malgré tout, le film casse la baraque au box-office et est bien parti pour devenir le plus gros succès cinéma de Tarantino.

Sinon, si vous n'avez pas de quoi vous payer un jouet DiCaprio esclavagiste, il vous reste toujours la bande originale du film.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's