lundi 30 janvier 2017

Critique Passengers

Passengers
7/10

De Morten Tyldum
Avec Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen
Sortie et vu le 28 décembre 2016

Synopsis : Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

Avis : Une aventure romanesque est-elle idyllique dans un vaisseau spatial lancé à pleine vitesse dans un océan d'étoiles ? Voilà à quoi vous confronte ce long métrage.

L'ambiance est dans un premier temps,  angoissante et solitaire où le protagoniste est partagé pour faire le choix entre bouleverser son futur ou celui des passagers. Une action entraîne toujours des conséquences, et les différentes situations apportent stress, joie, amusement, amour, déception et acceptation en une unique histoire d'amour où dans la vie cela mettrait des années, ici c'est en une année que tout se joue. L'immersion est totale, car elle nous amène à nous poser la question "quel choix nous ferions dans cette situation ?" être égoïste ou héroïque ? Voilà de quoi vous torturer presque autant que Jim Preston (Chris Pratt).

Côté casting, le couple Jennifer Lawrence (Aurora Lane) / Chris Pratt (Jim Preston) fonctionne très bien. On ressent une jolie alchimie et le plaisir partagé à créer des moments aussi bien amusants que tendres. Laurence Fishburne (Gus Mancuso) apporte une certaine sagesse et qualité humaine de commandant de bord. Michael Sheen humanise à merveille son personnage d’Arthur le robot.

L'action n'est pas très présente pour laisser place à des plans plus poétiques tels que la sortie dans l'espace et l'ambiance générale du vaisseau très froide dans un premier temps, puis bien chaleureuse par la suite.

J'ai passé un agréable moment avec cette sympathique historique d'amour assez unique en son genre.

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's