lundi 19 décembre 2016

Critique de Paterson

Paterson
7/10

De Jim Jarmusch
Avec Adam Driver, Golshifteh Farahani, Kara Hayward
Date de sortie 21 décembre 2016, vu le 2 novembre 2016 en VOSTF

Synopsis : Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes - de William Carlos Williams à Allan Ginsberg aujourd’hui en décrépitude. Chauffeur de bus d’une trentaine d’années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas…

Avis : Un quotidien avec des détails qui font toute la différence. Chaque jour un nouveau poème, des jumeaux qui interagissent et surprennent notre protagoniste, des réveils à quelques minutes de différences, des créations noires et blanches de sa copine qui paraissent identiques mais pourtant bien différentes, des sorties du toutou provoquant des incidents surprenants, tout ça fait de l'aventure de Paterson unique et loin d'être ordinaire.

L'ambiance et le rythme sont composés de vers littéralement écrits sur l'image, tels gravés dans un carnet secret. La prise de vue est tout aussi poétique. Elle est cadrée de façon que les paysages soient identiques avec un léger angle qui nous dit "non il y a une différence".

L'humour n'est pas en reste, toujours avec légèreté et justesse, vous aurez forcément le sourire chaque jour défilant de l'aventure.

Côté casting, nous avons un bon Adam Driver (Paterson) attachant et bouleversant comme quoi les rôles de gentil lui conviennent mieux. Golshifteh Farahani (Laura) est pétillante de joie et de créativité, on ne peut que la soutenir dans ses démarches parfois farfelues. Le chien est dressé sans aucun doute pour les touches d'humour craquantes.

Je vous le conseille si vous aimez le genre de film comme, « un jour sans fin » mais en plus poétique.

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's