vendredi 7 octobre 2016

Critique Kubo et l'armure magique

Kubo et l'armure magique
8/10

De Travis Knight
Avec Art Parkinson, George Takei, Cary-Hiroyuki Tagawa
Date de sortie et vu le 21 septembre 2016

Synopsis : Kubo est un être aussi intelligent que généreux, qui gagne chichement sa vie en sa qualité de conteur, dans un village de bord de mer. Cette petite vie tranquille, ainsi que celle de ses compagnons Hosato, Hashi et Kamekichi va être bouleversée quand par erreur il invoque un démon du passé. Surgissant des nues cet esprit malfaisant va abattre son courroux sur le village afin d’appliquer une vindicte ancestrale. Dans sa fuite, Kubo fait équipe avec Monkey et Beetle, pour se lancer dans une épopée palpitante afin de sauver sa famille et percer le secret de la chute de son père, le plus grand samouraï que le monde ait jamais connu. À l’aide de son Shamisen- un instrument musical magique, il va affronter toutes sortes de dieux et de monstres, notamment le terrible Moon King assoiffé de vengeance ainsi que les affreuses sœurs jumelles afin de dénouer le mystère de son héritage, réunir sa famille et accomplir sa destinée héroïque.

Avis : Depuis la première image je n'avais que hâte de découvrir ce film d'animation, et quel plaisir de le savourer sur grand écran.

L'animation est fluide, détaillée et colorée à souhait. Il y a du très bon travail et cela se ressent sur cette ambiance unique que provoque la technique de la stop-motion. Les décors sont superbes et apportent tellement à l'action et aux personnages sans encombrer une seconde la place du fil de l'aventure.

La musique est une partie importante à l'histoire puisque Kubo, le personnage principal, joue du Shamisen (instrument musical magique) pour conter ses histoires animées par des origamis vivants et vibrant au rythme des notes. J'aime particulièrement la reprise de While My Guitar Gently Weeps sur le générique de fin. Une chose à savoir sur celui-ci : restez et appréciez sans modération les différents tableaux qui closent brillamment le récit.

Les personnages sont complexes mais tellement intéressants. Tout d’abord Kubo, comment ne pas s'attacher à lui en un quart de seconde ?  Impossible. Il est courageux, sensible et tellement mignon qu'il fera craquer n'importe quelle âme. Madame Singe aux airs sévères n'est portant pas sans cœur, elle est juste et protectrice. Scarabée apporte la dose d'humour indispensable. Il vous donnera le sourire à coup sûr. Les sœurs jumelles sont vraiment flippantes aussi bien physiquement que psychologiquement. Voilà un vrai méchant digne de trôner sur la première marche des big boss effrayants. Le Roi Lune vous assure un combat final spectaculaire, vous ne l'oublierez pas.

Je vous le conseille vivement en salle obscure. Il est fait surtout pour les grands car l'histoire est assez sombre, les plus petits ne l'apprécieront pas à sa juste valeur. 

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's