lundi 13 juillet 2015

Critique de Tale of tales

Tale of tales
7/10

de Matteo Garrone
Avec Vincent Cassel, Salma Hayek, John C. Reilly 
Sortie le 1 juillet 2015, vu le 9 juin 2015 en VOSTF

Synopsis : Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal, une reine obsédée par son désir d'enfant... Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.



Avis : Les contes ne commencent pas toujours par il était une fois le malheur pour finir dans le bonheur, ici vous serez immergés dans les contes de Giambattista Basile (un style proche des contes des frères Grimm), c'est le genre très sombres et envoûtants. Ce long métrage nous raconte trois histoires où trois royaumes sont des plus farfelus, libertins et rongés par le désir révélant forcément une morale des plus dures. Les trois aventures se croisent sans être complémentaires et le scénario n'arrange pas les choses malheureusement car trop pauvre.

Ce film a un côté séduisant par sa mise en scène très graphique, tous les plans harmonieux pour le plaisir de nos yeux. La mise en avant de l’esthétique photographique vous charmera dès les premières images. Le cadrage, Les couleurs, les décors et les illusions imaginaires donnent une atmosphère fantastique et intéressante. La richesse visuelle est confirmée par une panoplie de monstres impressionnants, d'animaux étranges, de sorciers, d'ogre et de saltimbanques donnant une ambiance ténébreuse et magique amplifiée par une magnifique musique, signé Alexandre Desplat, et révélant également les actions tout en poésie lugubre.

Coté casting, Salma Hayek est parfaite en reine de Selvascura, forte de caractère, par son physique, ses différentes robes et ses expressions font d'elle une mère prête à tout pour son fils. Les jumeaux Christian et Jonah Lees (Elias fils de la reine de Selvascura et Jonah fils d'une servante) donnent bien le change du fait qu'ils ne sont pas de vrais jumeaux dans le film mais se lient par leur ressemblance et l'amitié pour l'autre. Vincent Cassel (le Roi de Roccaforte) est le libertin des plus téméraires tant qu'il ne voit pas sa proie. Toby Jones (le roi d'Altomonte) est celui qui fait sourire tout au long de l'histoire par son fou secret dans sa quête de l'amitié.

Malgré les quelques longueurs, cette œuvre vaut le coup de la découvrir rien que pour son intérêt graphique et culturel. Vous en sortirez émerveillé par tant de de beauté visuel et surtout restez pendant le générique de fin qui offre les croquis des personnages.

Lyd

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's