mercredi 23 janvier 2013

Pas de version française pour les Misérables

Vous savez depuis longtemps que l'adaptation de la comédie musicale Les Misérables sort le 13 février prochain. 


Or, vous êtes fans des chansons composées par Claude-Michel Schönberg, Alain Boublil et Jean-Marc Natel et vous attendiez donc avec impatience de redécouvrir vos titres préférés (Quand un jour est passé, J'avais rêvé, Une poupée dans la vitrine, A la volonté du peuple, Le Grand jour ...) en français dans le film de Tom Hooper.
Ce sera hélas impossible, car il n'y aura aucun cinéma en France où voir Les Misérables en VF, le distributeur Universal ayant décidé de ne fournir que des copies VOST aux exploitants. Un choix osé, qui risque de faire hurler les réfractaires aux sous-titres, mais que chez Filmsactu, on approuve à 100% !

En effet, il faut savoir que l'enregistrement des chansons de la BO du film s'est déroulée directement sur le plateau, pendant les prises du tournage, et non pas en séances de studio en amont comme c'est d'habitude le cas sur les comédies musicales (voir le making-of du film, qui explique ça parfaitement). Ainsi, comme l'explique Hugh Jackman, les acteurs ont eu le loisir de réellement "interpréter" les chansons pendant le tournage - simplement accompagnés par un petit piano - offrant donc par là-même une émotion bien plus palpable à l'écran. La performance des comédiens est donc la principale attraction du métrage et sa plus grosse qualité (ce n'est pas un hasard si Jackman et Hathaway ont tous deux reçu un Golden Globes pour ce film). Une qualité qui aurait hélas volé en éclats en cas de doublages, puisque pour avoir une VF de qualité, il aurait fallu des doubleurs aussi à l'aise dans le jeu que dans le chant. 1/ ça coûte cher ; 2/ ça ne pousse pas dans les arbres et 3/ cela voulait dire changer "les voix françaises" de Hugh Jackman (Joël Zaffarano), Russell Crowe (Emmanuel Jacomy ou Patrick Béthune) ou encore Anne Hathaway (Caroline Victoria).

L'autre possibilité aurait été de réaliser ce qu'il se fait d'ordinaire dans les comédies musicales, à savoir de doubler les parties dialoguées et de laisser en version originale les parties chantées. Or, nous avons vu Les Misérables et il s'avère que plus de 90% du film est chanté (ce n'est pas Les parapluies de Cherbourg, mais presque) ! Dès lors, les séquences en français auraient été très minoritaires et auraient, à notre sens, perturbé la vision du film plus qu'elles ne l'auraient améliorée. Dès lors, nous ne pouvons que saluer le choix du distributeur et nous vous encourageons à aller voir ce film, ne serait-ce que pour découvrir ses nouvelles interprétations des "hits" qui cartonnent chez nos amis anglo-saxons depuis plus de 25 ans.

Petite anecdote rigolote : une bande annonce en français du film a été mise en ligne il y a quelques mois, dans laquelle on peut entendre plusieurs séquences "jouées" dans la langue de Molière. Une vidéo devenue collector, car contenant des images que vous ne verrez jamais sur grand écran.

Bande annonce

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A vos com's